• André Fortin

    André Fortin

    Il  est magistrat. C’est en  connaisseur  qu’il a « tricoté » son premier polar  « Nos meilleurs vieux » (Editions L’Ecailler), une histoire qui se déroule sur fond de guerre des maisons de retraite entre Marseille et la Côte d’Azur. Et la violence n’est pas moins meurtrière au soleil… Aux Editions Jigal, il  a publié  d’abord Deus ex Massilia puis Un été grec.  Un de ses autres  titres,   « Requiem pour un juge », sonne-t-il le glas pour les juges d’instruction ?... Dans son dernier roman (Pitié pour Constance), Constance Sicardi, fille d’un député proche du pouvoir, est l’égérie la plus active d’un groupuscule. Elle vit en communauté dans un village reculé du centre de la France, soutient les grèves, les ouvriers, les occupations d’usine et si nécessaire, le fauchage sauvage de maïs transgénique… À la fin d’un meeting agité à Marseille, elle est enlevée par un mystérieux commando… Depuis lors, devenu un des auteurs importants des Editions Jigal, il a publié plusieurs autres romans à découvrir... "Le chat Ponsart", "Restez dans l'ombre" et "Le crépuscule du mercenaire".