• Jean-Paul Ceccaldi

     

    Jean-Paul Ceccaldi

     

    Né à Ajaccio (Corse du sud), ses parents sont originaires d’Evisa et de Partinellu. En 1974, il est entré, comme inspecteur à la Police judiciaire de Paris. Ensuite, à Marseille,  il s’est occupé de proxénétisme et d’affaires financières. Après un long passage au SRPJ de la cité phocéenne, il a terminé sa carrière comme Commandant à l'IGPN, la police des polices. Il a imaginé le personnage du Flicorse, en écrivant des polars à la manière de vraies enquêtes judiciaires : «  La plume de Maât », « Tamo !Samo ! » et « Complices obscurs »Depuis 2010, trois nouvelles publications inédites: Œuf corse ! (Editions Ancre latine),  « Kebab story » (Editions Melis), coécrit avec Ida Der-Haroutunian et- Je pars pour Venise…etc. (Editions Ancre latine.Il a écrit en 2013 un quatrième récit mettant en scène le commissaire Mathieu Difrade (le Flicorse) et intitulé « L’heure des vêpres à Sorbello ». Il a publié la trilogie précédente en un seul volume.  A l’occasion du Huitième festival, était sortie la cinquième saison du Flicorse : « La rose est sans pourquoi » (publié aussi en version epub aux Editions Nouvelles Lectures). Par ailleurs, il a participé au recueil collectif « Le train de la Corse », publié à l’occasion de cette édition en partenariat avec les Chemins de fer de la Corse. A l’occasion du Neucième festival du polar, il avait publié son opus « La bande du Libecciu ». Pour la dixième édition, Ce fut un nouveau polar "Mortelle solitude"  ( Editions Ancre latine"  et deux nouvelles dans la série "Trinichellu" initiée par Olivier Collard  (éditions du Cursinu). Cette année, il publie une troisième nouvelle dans la série Trinichellu et trois nouvelles dans un autre recueil collectif à paraître à l'occasion du 11ème festival..