• Marie Vindy

     

    Marie Vindy


    Elle est née à Dijon. Comment est-elle passée de la peinture à l’écriture ? Un mystère. Elle n’en sait rien finalement. Un grand vide qu’il fallait remplir. Des histoires plein la tête et un premier manuscrit. Une nouvelle aventure. Écrire n’a pas été simple, mais plus simple que je ne l’avais imaginé… dit-elle.  Je voulais juste écrire un roman dans lequel je mettrais tout ce qui me plait. Un assassin, des flics et des chevaux. Je l’ai fait, cela m'a pris moins d'un an

    Artiste plasticienne et professeur d’arts plastiques en collège pendant quelques années, elle délaisse assez vite ces activités pour se consacrer à la littérature noire.

    Son premier roman, Mektoub, publié en 2004, inaugure ses sujets de prédilection : l’univers du crime et de l’investigation. Suivent Le Sceau de l’ombre, Nirvana transfert, Onzième Parano est son quatrième livre. Le cinquième « Une femme seule » est sorti dans la collection Fayard noir. Depuis lors, elle écrit et publié d'autres romans et nouvelles à découvrir. Vient de paraître son dernier roman chez Plon ( collection Sang neuf) au titre de "Justice soit-elle!"